Nos marraines et parrain

parr marr 1 new 

Christiane TAUBIRA, David OPPENHEIMER, Françoise TULKENS

Crédits photos : Laurent Vu, UC Berkeley School of Law, Fondation Roi Baudoin.

Rechercher

Nous rejoindre

Nous aider

Si vous souhaitez permettre à nos projets de se pérénniser en nous aidant financièrement, merci de bien vouloir contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Equality Law Clinic

Refugee Equality Law Clinic

L’Equality Law Clinic organise un séminaire scientifique intitulé « Au-delà de « F » et de « M », repensons les catégories de sexe et de genre » qui se tiendra en ligne le 22 avril prochain de 16h30 à 19h30.

Modalités pratiques :

La table ronde durera trois heures (16h30 à 19h30) et se tiendra à distance via Zoom, compte tenu des mesures sanitaires. La participation est gratuite, mais l’inscription est obligatoire en cliquant sur le lien suivant : https://forms.gle/k4HP8WSaaB7bwuNv9

Elle débutera par une présentation des conclusions du rapport de l’Equality Law Clinic par Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive. Cette  présentation sera suivie des interventions des panélistes ainsi que d’une discussion avec les invité·e·s et les participant·e·s.

Lire la suite...

Ce cedh image24 février 2021, l’Equality Law Clinic (ELC) de l’ULB et le Human Rights Centre (HRC) de l’Université de Gand ont soumis une tierce-intervention devant la Cour européenne des droits de l'homme dans l'affaire M. c. France. Sont au centre de cette affaire les traitements médicaux « normalisateurs » subis par une personne intersexuée,  à savoir une personne qui est née avec des caractéristiques sexuées ne correspondant pas entièrement à la définition (médicale) du sexe « mâle » et du sexe « femelle ».  C’est en raison des « variations » de ses caractéristiques sexuées que la personne requérante a, dès son plus jeune âge et alors qu’elle était en bonne santé, subi des opérations chirurgicales « correctives » et traitements hormonaux visant à « féminiser » son corps jugé « anormal » par la communauté médicale. Il s’agissait de « normaliser » ses caractéristiques sexuées afin de les ancrer dans la binarité du sexe et du genre.

Lire la suite...

Capture_décran_2020-12-14_à_08.52.34.png

L’Equality Law Clinic a été mandatée par la Commission d’évaluation de la législation fédérale relative à la lutte contre les discriminations (en collaboration avec la Prof. Julie Ringelheim de l’UC-Louvain et le Prof. P. Wauthelet de l’Université de Liège) pour étudier la possibilité d’utiliser le droit des subventions et le droit des marchés publics comme outils de lutte contre les discriminations.

Ce travail a, dans un premier temps, été poursuivi, durant l’année académique 2019-2020, par trois étudiant·e·sde l’Equality Law Clinic,Charline Delval, Rémy Demoutiez et Pierre Walckiers. Il a, ensuite, donné lieu à la rédaction d’un rapport à destination de la Commission fédérale par Louise Fromont, en étroite collaboration avec les Professeures Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive.

Dans ce rapport, l’ELC analyse la possibilité – rarement explorée – d’utiliser les marchés publics et l’octroi de subventions pour renforcer l’effectivité du droit de la non-discrimination. Une présentation devant les membres de la Commission a eu lieu le 18 novembre 2020.

Il est d’ores et déjà possible de consulter le résumé du rapport ici.

Nous contacter